top of page

ARTICLE

Zoom sur les filaments pour l'impression 3D : Tout ce que vous devez savoir.

L'impression 3D est en train de révolutionner le monde de la fabrication d'objets. Elle nous offre la possibilité de créer des outils, des gadgets et des accessoires sur mesure adaptés à des besoins spécifiques. Cette technologie fonctionne sur un principe de fabrication additive : elle construit des objets en déposant des couches successives d'un matériau thermoplastique jusqu'à ce que l'objet final prenne la forme.


Cette approche contribue non seulement à économiser des ressources, mais aussi à réduire la production de déchets. Au cœur de cette méthode réside l'utilisation de filaments, qui sont essentiellement le "carburant" de ces imprimantes 3D. Dans cet article, nous plongerons en profondeur dans l'univers des filaments pour l'impression 3D pour mieux les comprendre.


Les filaments pour une impression 3D rigide.

La capacité de l'impression 3D à produire des objets rigides, souples ou même élastiques dépend largement du type de filament utilisé. Pour les objets rigides, les matériaux doivent posséder des propriétés mécaniques et thermiques solides. Les filaments comme le PLA, l'ABS et le PET-G sont utilisés à cette fin.

Le PLA, dérivé de l'acide polylactique, est connu pour sa résistance à la traction et à la flexion. Cependant, il est moins robuste face à la chaleur ou aux impacts. Mais l'une de ses plus grandes forces est sa facilité d'impression, ce qui donne aux objets imprimés une finition satinée.

L'ABS, quant à lui, est un plastique robuste qui présente une excellente résistance à la chaleur et aux impacts. Mais, bien que solide, il peut être un peu difficile à imprimer et les objets finaux ont souvent une finition mate. Le PET-G est une option polyvalente. Il est résistant à la chaleur, aux impacts, à la traction et à la flexion, tout en étant également facile à imprimer.

Les filaments pour une impression 3D souple.

Pour les objets qui doivent avoir une certaine flexibilité, comme ceux qui peuvent absorber les impacts, les filaments nylon et polypropylène sont des choix privilégiés. Le nylon, ou polyamide, est un filament 3D polyvalent qui existe en plusieurs variantes pour des applications spécifiques. Cependant, une de ses contraintes est sa capacité à absorber l'humidité, nécessitant des précautions spéciales lors de l'impression. Le polypropylène présente des propriétés similaires au nylon, mais il a l'avantage de ne pas absorber d'humidité.

Les filaments pour une impression 3D élastique.

Si l'objectif est de créer des objets qui peuvent s'étirer comme un élastique, alors les filaments TPU et TPS sont les meilleurs choix. Le TPU offre différents niveaux de dureté, et le TPS est similaire en termes de propriétés, bien qu'il soit généralement plus doux au toucher et moins susceptible d'absorber l'humidité. Ces filaments nécessitent une certaine expertise pour être utilisés correctement, car les paramètres d'impression doivent être soigneusement ajustés pour obtenir les propriétés élastiques souhaitées.


Filaments d'impression 3D haute performance.


En dehors des filaments standards, il existe des filaments dits de « très haute performance ». Ceux-ci sont spécialement conçus pour répondre à des exigences spécifiques et sont souvent utilisés dans des environnements industriels ou professionnels. Ces filaments obligatoires des imprimantes 3D spécialisées sont capables d'atteindre des températures très élevées, tant pour la buse que pour le plateau.


Le filament PEEK est réputé pour ses excellentes propriétés mécaniques et thermiques, ce qui le rend particulièrement utile dans le secteur aéronautique. Le PEKK, quant à lui, est similaire en termes de performances mais est souvent utilisé dans des environnements où une grande résistance aux éléments est requise. Certains PEKK sont même renforcés avec du carbone pour une résistance accrue aux chocs.


Le filament PPSU est particulièrement adapté au secteur aérospatial en raison de sa formidable résistance aux températures élevées. Enfin, le filament PEI est reconnu pour sa stabilité dimensionnelle et sa résistance aux solvants, le rendant adapté à des applications de très haute performance.


En conclusion, le monde des filaments pour l'impression 3D est vaste et en constante évolution. Que vous soyez un amateur ou un professionnel, il est essentiel de bien comprendre les propriétés et les applications de chaque filament pour maximiser le potentiel de votre imprimante 3D.


karl-Emerik ROBERT


4 vues0 commentaire

Comentários


bottom of page